L'importance des langues de communication et de services dans le contexte de la Covid-19

Alors que nous observons la pandémie de la Covid-19 se propager dans le monde, le secteur de la santé et des soins sociaux subit des pressions sans précédent, mais tout le monde fait de son mieux pour réduire l’impact de la crise que nous traversons sur nos vies. Dans des moments comme ceux-ci, nous devons penser à ceux et celles qui sont en détresse. Certains sont gravement malades à l’hôpital et luttent pour leur vie. D’autres sont isolés à la maison ou protègent des membres vulnérables de leur famille, qu’il s’agisse de personnes âgées ou de jeunes enfants.

Toutefois, à ceux qui diront que la langue n’est pas une priorité en situation de crise, la réalité est tout autre. Il est important de pouvoir s’exprimer dans sa langue et de recevoir des services dans sa langue que ce soit le français au Canada, l’espagnol aux États-Unis, le gallois au pays de Galles, le basque en Europe, les langues autochtones et toutes autres langues en situation minoritaire. Au fur et à mesure que l’anxiété s’accroît, il ne faut pas oublier que de nombreux patients appartenant à des minorités linguistiques vont communiquer avec les services de soins dans leur langue maternelle ou dans leur langue première. L’offre active de services aux patients dans leur langue usuelle facilite des évaluations plus rigoureuses, des diagnostics plus précis et une meilleure compréhension du traitement et des soins par ces personnes. Or, des données alarmantes révèlent que des patients sont laissés pour compte en raison du manque de communication dans leur langue. Voir par exemple cet article. Nous devons comprendre que les personnes fragiles et isolées à la maison peuvent être réconfortées parce qu’on leur parle dans leur langue.

La langue est un enjeu crucial de toute bonne gestion de crise. Quoi de plus important que de pouvoir communiquer avec ses citoyens dans leur langue afin de les informer, leur donner les consignes à suivre et les rassurer afin de maintenir la cohésion sociale et la confiance dans les autorités publiques.  La communication n’est pas accessoire. La façon dont les autorités publiques et les différents fournisseurs de services sociaux et de santé font face au respect de leurs obligations pendant cette période d’instabilité est importante. Certes, les autorités publiques et les fournisseurs sont soumis à d’énormes pressions pour faire face à la situation de crise quotidienne, cependant, nous croyons fermement que les obligations linguistiques doivent être respectées parallèlement aux autres normes sectorielles.

Nous croyons tous / Nous, les soussignés, croyons que lutter pour le respect des langues fait partie d’un combat plus large pour la justice et l’équité sociales. Cette lutte est au cœur de notre action. C’est pour cette raison que nous exigeons des services publics adaptés sur le plan linguistique, en particulier dans les domaines de la santé et des services sociaux, où il est essentiel de nous assurer que les personnes ont droit à un traitement juste et équitable à un moment où elles sont si vulnérables et dans le besoin.

Nous exhortons l’Organisation mondiale de la santé, les autorités publiques et les services de santé publique de rappeler l’importance de faire de l’offre active de services linguistiques dans la langue du patient et des aidants dans l’ensemble du secteur de la santé et des services sociaux pendant cette crise, et de demander aux fournisseurs de renforcer leur capacité d’offrir des soins de santé et des soins sociaux efficients, sécuritaires, équitables et de grande qualité dans la langue des patients.

Lettres en format PDF (Français, Anglais, Basque, Espagnol, Catalan, Gallois) à la suite des signataires

SIGNATAIRES

Canada

INSTITUTIONS/ORGANISMES

  • ACUFC (Association des collèges et universités de la francophonie canadienne)
  • Fédération des communautés francophones et acadienne du Canada (Ottawa)
  • ICRML (Institut canadien de recherche sur les minorités linguistiques)
  • Institut du Savoir Montfort (ISM)
  • SSF (Société santé en français)
  • RCSSS/CHSSN (Réseau communautaire de santé et de services sociaux)
  • CCS (Services communautaires collectifs)
  • 4 Korners (Laurentides, Québec)
  • Townshippers’ Association
  • Assistance and Referral Center (Greefield Park, Québec)
  • CAMI (Council for Anglophone Magdalen Islanders)
  • ECOL (Organisation de la communauté anglophone de Lanaudière)
  • QCGN (Quebec Community Groups Network)
  • Vision Gaspé-Percé Now
  • Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l’Ouest-de-l’Île-de-Montréal
  • ECO-02 Organisme communautaire anglais du Saguenay-Lac-Saint-Jean
  • Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montéal
  • Literacy Quebec

INDIVIDUS

  • Annie Bédard, directrice générale, Société santé en français (Manitoba)
  • Lynn Brouillette, PDG, Association des collèges et universités de la francophonie canadienne
  • Linda Cardinal, chargée de mission pour le développement de la recherche, Université de l’Ontario français et professeure titulaire à l’École d’études politiques (Université d’Ottawa)
  • Stéphanie Collin, professeure à l’École des hautes études publiques (Université de Moncton)
  • Jacques Paul Couturier, président, Institut canadien de recherche sur les minorités linguistiques (Moncton, Nouveau-Brunswick)
  • Danielle de Moissac, professeure agrégée, cheffe du département des sciences expérimentales, (Université de Saint Boniface) (Manitoba)
  • Éric Forgues, directeur, Institut canadien de recherche sur les minorités linguistiques (Moncton, Nouveau-Brunswick)
  • Érik Labelle Eastaugh, directeur, Observatoire international de droits linguistiques (Moncton, Nouveau-Brunswick)
  • Francis LaBossière, président, Santé en français (Manitoba)
  • Bernard Leduc, PDG, Hôpital Montfort (Ottawa)
  • Anne Leis, présidente de la Société Santé en français et professeure au département de la Santé Communautaire et Epidémiologie, Faculté de Médecine (Université de la Saskatchewan)
  • Denis Prudhomme, vice-président associé à la recherche et Directeur, Institut du Savoir Monfort, Hôpital Montfort (Ottawa)
  • Sébastien Savard, Professeur agrégé, directeur intérimaire de l’École de service social, Université d’Ottawa (Ontario)
  • Sanni Yaya, professeur et titulaire de la Chaire Léopold Senghor sur la santé mondiale (Université d’Ottawa)
  • Lorraine O'Donnell, professeure adjointe affiliée et coordonnatrice-chercheuse Quebec English-speaking Communities Research Network (QUESCREN), School of Community and Public Affairs, Université Concordia (Montréal, Québec)
  • Patrick Donovan, coordonnateur associé, Quebec English-speaking Communities Research Network (QUESCREN), School of Community and Public Affairs, Université Concordia (Montréal, Québec)
  • Ann Marie Powell, présidente du conseil d'administration, Megantic English-speaking Community Development Corporation (MCDC)
  • Brian Gignac, directeur, Megantic English-speaking Community Development Corporation (MCDC)


Catalogne

  • SOCDEMCAT (The Catalan Association of Medical Encyclopaedic Dictionary)

 

Pays basque

INSTITUTIONS/ORGANISMES

  • Administrazioa Euskaraz Taldea, groupe pour l’administration publique en basque
  • Aintzat, groupe de professionnels de la santé et de patients pour les services de santé en basque
  • EHE (Euskal Herrian Euskaraz), organisation pour la revitalisation de la langue basque
  • EH Bildu, parti politique basque, avec représentation dans les parlements basque, navarrais et espagnol
  • Euskal Herriko Bilgune Feminista Feminist, mouvement féministe du Pays basque
  • Euskal Herriko Emakumeok Mundu Martxa, marche mondiale des femmes du Pays basque, Association féministe du Pays basque
  • EHKOlektiboa, collectif d’agriculteurs et de voisins qui filent et promeuvent l’agroécologie au Pays basque
  • ELA (Eusko Langileen Alkartasuna), Union des travailleurs basques
  • Geltoki kooperatiba (Station coopérative et association culturelle)
  • Hiruki Larroxa Kolektiboa, Rose Triangle Group, organisation de réflexion critique LGBT.
  • Hizkuntz Eskubideen BehatokiaLanguage Rights Watch
  • LAB, Syndicat des travailleurs
  • Medikuntza Asanblada, Assemblée des étudiants en médecine de l’UPV / EHU-Université du Pays basque)
  • Naziogintza TaldeaGroupe, groupe culturel et politique pour la langue basque
  • OEE (Osasungoa Euskalduntzeko Erakundea), Organisation pour les soins de santé en basque
  • NUPeko Osasun Fakultateko Euskara Taldea, Association basque de l’École des sciences de la santé de l’Université publique de Navarre-NUP).
  • UEU (Udako Euskal Unibertsitatea), Université d’été basque
  • Kontseilua, or Euskararen Gizarte Erakundeen Kontseilua, Conseil des organisations de Langue basque)

INDIVIDUS

  • Ibon Aginaga Imaz, technicien en langue basque
  • Irati Agirreazkuenaga Onaindia, chercheur et professeur à l'UPV / EHU (Université du Pays Basque)
  • Joseba Agirreazkuenaga Ziorraga, chercheur et professeur à l'UPV / EHU (université du Pays Basque)
  • Joxe Mari Agirresarobe, retraité
  • Martxelin Aizpuru Agirre, biologiste
  • Arantza Aizpurua Arruti, retraité
  • Josu Albero Rodriguez, microbiologiste
  • Maialen Alday Munilla, MD
  • Miren Edurne Alegria Aierdi, traductrice
  • Xabier Alkiza San Marcelo, cascadeur
  • Sagrario Aleman Astiz, BSc en pharmacie, membre d'Euskaltzaindia (Académie de langue basque)
  • Jose Manuel Aleman Astiz, enseignant
  • Beatriz Aleman Astiz, enseignante
  • Margarita Alonso Henares, professeur à la retraite
  • Aitzol Altuna Enzunza
  • Saioa Altzua Galparsoro, travailleur municipal
  • Imanol Alvarez Garcia, enseignant à la retraite
  • Dionisio Amundarain Sarasola, retraité
  • Uxoa Anduaga Berrotaran, sociolinguiste, professeur à l'UPV / EHU (Université du Pays Basque)
  • Pako Aristi, écrivain et poète
  • Oihana Aristondo Etxebarria, chercheur professeur à l'UPV / EHU (Université du Pays Basque)
  • Maider Arizmendiarrieta Australia, professeur
  • Izaskun Artola Irazabal, MD
  • Amets Arzallus Antia, Bertsolari (barde ou poète basque)
  • Idoia Astiz Landiribar, professeur à la retraite
  • Alberto Atxotegi Aritzaga, retraité
  • Joseba Barandiaran
  • Josune Bilbao Zabala, professeur à la retraite
  • Eneko Ceciaga Elexpuru, MD
  • Koldo Callado Hernando, MD
  • Aitor Elizaran Aguilar
  • Mitxel Elortza, musicien et enseignant
  • Ines Etxabe Belamendia, pédagogue
  • Amaia Maite Erdozain Fernandez, professeur de pharmacologie, UPV / EHU (Université du Pays Basque)
  • Jabier Etxebarria Bartholomew, interprète
  • Malen Ezeiza Zapiain, élève de maternelle
  • Joseba Fernandez de Retana, MD
  • Ana Galarraga Aiestaran, journaliste scientifique
  • Miren Arantzazu Galparsoro Barandiaran, retraité
  • Mikel Gandarias Jaio, MD
  • Virginia Guillen, professeur au Département de Neurosciences, UPV / EHU (Université du Pays Basque)
  • Cristina Gonzalez Artetxe
  • Karlos Gonzalez Gonzalez, Technicien linguistique
  • Aitor Ibarra Alberdi, métallurgiste
  • Iñaki Idigoras Igartua, ingénieur industriel
  • Abel Irizar Mantzizidor
  • Sommeil tranquille
  • Jose Inazio Lopez de Luzuriaga Fernandez, musicien et enseignant à la retraite
  • Ismael Manterola Spizua, enseignant
  • Oskar Martinez de Gereñu Martinez de Madina
  • Aitor Montes Lasarte, MD
  • Leire Narbaiza Arizmendi, enseignante
  • Aitor Okina Llodio, ingénieur
  • Begotxu Olaizola Elordi
  • Iñaki Olalde Azkorreta, professeur
  • Miren Onaindia Olalde, professeur à l'UPV / EHU (Université du Pays Basque)
  • Patxi Otamendi Egiguren, prêtre
  • Joseba Otano Villanueva, employé administratif
  • Irati Pagoaga, enseignante
  • Jaime Robredo Villanuenga, retraité
  • Garikoitz Sanchez Verdugo
  • Andoni Sarriegi Eskisabel, retraité
  • Aitor Sarriegi Galparsoro, professeur et poète
  • Francisco Sudupe Elorza, Ph D Philologue
  • Mikel Tirapu Goikoetxea
  • Rebeka Ubera Aranzeta, députée (députée du Parlement basque)
  • Kandido Uranga, acteur et cascadeur
  • Mikel Urkola Eleizegi, professeur à la retraite à l'UPV / EHU (Université du Pays Basque)
  • Ane Maite Urtiaga Arregi
  • Iker Villanueva, MD
  • Julen Zabalo Bilbao, sociologue, professeur à l'UPV / EHU (Université du Pays Basque)
  • Jon Zarate Sesma, PhD, professeur de pharmacie, vice-recteur de l'UPV / EHU (Université du Pays Basque)
  • Arkaitz Zarraga Azumendi, directeur de l'école de langue basque de Basauri (Pays basque)
  • Adrian Unai Arena Arieta-Araunabeña, MD
  • Joseba Unzalu Aurrekoetxea, professeur à la retraite.
  • Jon Zulaika Isasti, technicien de l'administration publique
  • Miren Basaras Ibarzabal, professeur de microbiologie à l'Université du Pays Basque
  • Kontxesi Berrio-Otxoa Otxoa de Angiozar, sociologue et professeur à l'Université du Pays Basque
  • Izaskun Elezgarai Gabantxo, professeur au Département de neurosciences de l'Université du Pays Basque
  • Eneko Escribano Landa, MD
  • Ixone Fernandez de Labastida Medina, professeur à l'Université du Pays Basque
  • Olaia Martinez Gonzalez, chercheur et professeur à l'Université du Pays Basque
  • Itziar San Martin, professeur à l'Université du Pays Basque et vice-doyen de la Faculté de médecine

Pays de Galles

  • Gwerfyl Roberts, président, sous-groupe sur la santé, Welsh Language Society
  • Dr Emyr Humphreys, consultant en rhumatologie, Cwm Taf Glamorgan University Health Board
  • Beti George, diffuseur et militant pour la démence
  • Dr Elin Walker Jones, psychologue clinicienne, Conseil de santé de l’Université Betsi Cadwalader
  • Dr Conor Martin, consultant en soins aux personnes âgées, Betsi Cadwalader University Health Board
  • Dafydd Meurig, membre du Cabinet pour les adultes, la santé et le bien-être, Gwynedd Council
  • Dr Llinos Roberts, médecin généraliste, The House
  • Sara Vaughan, gestionnaire du développement de la langue galloise, École de médecine de l’Université de Cardiff

Lettres en format PDF

Français
Anglais
Pays basque
Espagnol
Gallois
Catalan