Appel à textes : Santé mentale des jeunes des communautés de langues officielle en situation minoritaire CLOSM au Canada : l’état des lieux - mai 2016

Image Revue 02





Pour un numéro spécial de la Revue Minorités linguistiques et société

En 2012, la Commission de la santé mentale du Canada soulignait l’importance de répondre aux demandes spécifiques des minorités de langue officielle au Canada en matière de santé mentale. Or, peu d’études ont jusqu’à présent traité de la question de la santé mentale, du recours aux soins et au soutien en santé mentale dans les communautés de langue officielle en situation minoritaire CLOSM (Mahmoud, Sers, et Tuite, 2016) et de surcroit, ces études ont donné des résultats équivoques, notamment dans les communautés francophones en situation minoritaire (CFSM). En effet, si certaines études montrent des taux plus élevés de prévalence des problèmes de santé mentale chez les francophones vivant en contexte minoritaire que chez les non- francophones (Bouchard, Gaboury, Chomienne, Gilbert, et Dubois, 2009; Barbeau et Lurie, 2000; Boudreau, 1999), d’autres révèlent que les francophones vivant en contexte minoritaire n’éprouvent pas toujours un taux plus élevé de problèmes de santé mentale dans leur rapport avec la majorité (Puchala, Leis, Lim, Tempier, 2013). Nous remarquons alors que le lien entre le statut minoritaire de la langue officielle et l’accès aux services de santé mentale est problématique (Puchala, 2010). Ces résultats mitigés font appel à une analyse plus fine de la question de la santé mentale, de l’accès et du recours aux soins autant qu’au soutien offerts aux CFSM.

Ce numéro spécial de la revue Minorités linguistiques et société a donc pour objectif d’inviter les chercheurs qui oeuvrent dans le champ de la santé mentale des CLOSM, ou des CFSM au Canada, à soumettre leurs travaux. Le «dossier» principal du numéro porte sur les jeunes des CFSM qui sont, à notre avis, les plus exposés à la réalité des CLOSM du fait de leur rapport quotidien aux institutions scolaires et universitaires. Mais aussi, tous les autres textes portant sur la santé mentale des CLOSM seront considérés. Les contributions permettront d’apporter un éclairage nouveau à la question de la santé mentale des minorités en interrogeant l’accès et le recours aux soins et au soutien psychosocial offerts aux CLOSM. À l’aube d’une mobilisation des efforts pour une stratégie nationale en matière de santé mentale, ce numéro spécial permettra de situer les enjeux qui relèvent des CLOSM en cette matière.

Voici les dates importantes à retenir pour ce numéro spécial de la MLS :

Les propositions d’article doivent être soumises, avant le 16 mai 2016 et comprendre : le nom de ou des auteurs et leur institution d’attache; le titre du manuscrit; et un résumé de 500 mots (maximum) avec les références (aucune limite d’espace).

L’évaluation des propositions d’articles et l’invitation à soumettre à la revue se feront au cours du mois de juin 2016.

La remise des manuscrits est prévue pour le 3 octobre 2016. Voir le protocole de présentation des manuscrits en cliquant ici.

Le comité éditorial pour le numéro thématique de la MLS « Santé mentale, accès aux services et recours aux soins et au soutien des communautés francophones en situation minoritaire : l’état des lieux » est composé de :

Ann Beaton, professeure, École de psychologie, Université de Moncton et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en relations intergroupes. Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

Monique Benoit, Directrice du moduledes sciences de la santé, UQO. Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

Paulin Mulatris, professeur, Campus Saint-Jean, University of Alberta et codirecteur du Groupe de recherche en inter/transculturalité et immigration. Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..