L'ICRML :
le carrefour national de la recherche sur les communautés de langue officielle en situation minoritaire
header-sec-12x.jpg

83e Congrès de l'Acfas - Mai 2015

Les communautés québécoises d’expression anglaise hors-Montréal d’hier à aujourd’hui : portrait et analyses

Au 83e Congrès de l'Acfas du 26 au 27 mai 2015 à l’Université du Québec à Rimouski

Conférencier d'honneur : Alexander Reford, M.A., Directeur, Jardins de Métis

Pour consulter le programme, veuillez cliquer ici.

Description du colloque

Les anglophones du Québec, malgré une langue commune, sont divisés en de nombreuses communautés et sous-groupes. Identifier les caractéristiques de ses diverses communautés d’expression anglaise représente alors un défi pour la recherche et l’action publique. En effet, les marqueurs identitaires liés à la langue s’accompagnent souvent d’autres marqueurs parfois plus significatifs pour les individus. Ces marqueurs peuvent être liés au sentiment d’appartenance à un groupe culturel (ex : Irlandais, Pakistanais, Premières Nations, etc.), à une confession religieuse (ex : Juive, chrétienne, etc.) ou à un territoire (Montréal, Québec, les régions). La grande variété de situations de ces communautés est aussi attribuable à leur présence historique ou pas au Québec. Cette présence joue sur la force de leurs institutions, la visibilité de leurs représentants et, à travers eux, sur les possibilités de dialogue avec la majorité francophone.

Malgré la complexité d’établir des critères définissant de façon univoque ces communautés, une grande tendance se dessine, celle d’une disparité toujours plus grande au fil des ans entre les anglophones de Montréal et ceux vivant à l’extérieur de la métropole. Jusqu’à maintenant, la majorité de la recherche s’est penchée sur la région montréalaise, où l’on retrouve plus de 80% des anglophones de la province (Statistique Canada, 2011). Notre colloque innove donc en se penchant plus spécifiquement sur les défis et les enjeux entourant le fait d’appartenir à une communauté d’expression anglaise loin de cette masse critique. Ces défis et ces enjeux touchent, entre autres, le maintien d’institutions, la capacité de se mobiliser en tant que communauté, la rétention des jeunes qui migrent vers Montréal ou d’autres villes canadiennes, l’attraction d’immigrants et l’accès à des services en anglais garantis dans les lois fédérale et provinciale. Les présentations à notre colloque aborderont plusieurs de ces enjeux. L’objectif est d’offrir un meilleur portrait des communautés d’expression anglaise implantées en région et de générer une lecture critique et actuelle de leur situation.

Dans cette perspective, notre conférencier d’honneur, Monsieur Alexander Reford, abordera la question du patrimoine culturel de ces communautés, en nous présentant le cas des Jardins de Métis, de leurs origines à aujourd’hui.

Objectifs du colloque

1) Maintenir une expertise récente sur les anglophones du Québec en offrant aux chercheurs, gestionnaires et intervenants, l'opportunité de débattre des enjeux de recherche sur cette partie de la population québécoise. Tirer profit du fait que les colloques de 2010, 2011, 2012 et 2014 ont permis de faire, des « études sur les Québécois d’expression anglaise », un domaine de recherche. Le colloque 2015 rassemblera d’anciens et de nouveaux participants. Cela favorisera le réseautage et contribuera à la formation de la relève.

2) Mieux informer la communauté scientifique francophone des enjeux de mobilité, des enjeux identitaires et de la diversité (ethnique, linguistique, régionale, économique, culturelle) chez les communautés d'expression anglaise au Québec. Réfléchir aux mesures qui pourraient contribuer au développement social de cette « communauté de communautés ».

3) Contribuer à la recherche scientifique en français au Québec.

Contexte : Le Congrès de l'Acfas

L'événement du RRCEAQ et de l'Institut canadien de recherche sur les minorités linguistiques (ICRML) est au programme du Congrès annuel de l’ACFAS. Les congrès de cette association sont des rencontres importantes, pendant lesquelles des centaines de colloques sont présentés sur des sujets pointus, tels que le nôtre. Bon nombre de ces colloques traitent du Québec, et la plupart sont offerts uniquement en français. Le prochain congrès aura lieu à l’Université du Québec à Rimouski du 25 au 29 mai 2015. Cliquez ici pour davantage d’information sur le congrès.

Organisés conjointement par l’Institut canadien de recherche sur les minorités linguistiques (ICRML), le Centre de ressources pour l’étude des Cantons-de-l’Est (CRCE) et l’Équipe de recherche interuniversitaire sur la littérature anglo-québécoise (ÉRILAQ) ainsi que par des partenaires communautaires tels le Quebec Community Groups Network (QCGN) et l’Association des Townshippers, les colloques de 2010, 2011, 2012 et 2014 du RRCQEA à l’ACFAS ont été des plus novateurs. De nombreux chercheurs universitaires, gouvernementaux et communautaires ont présenté des communications qui, bien que multidisciplinaires, ont touchés à l’histoire et à la situation actuelle des CEAQ.

Organisateurs du colloque

Lorraine O’Donnell, coordonnatrice-chercheuse du RRCQEA, Anne Robineau, directrice adjointe de l’ICRML, et Patrick Donovan, Candidat au doctorat, Université Laval.

Pour participer au colloque 2015

Les chercheurs, professeurs, étudiants et organisateurs communautaires sont chaleureusement invités à soumettre une proposition de communication individuelle (c. à -d. une présentation) ou d'intervention groupant trois ou quatre communications liées à un thème précis. La proposition doit inclure l'information suivante :

• Nom et prénom, fonction, organisation, adresse de courriel de la personne qui fera la
  présentation;
• Titre de la présentation (maximum 190 caractères, espaces comprises)
• Texte d’un maximum de 1510 caractères (espaces comprises) incluant les éléments suivants :
  1) Sujet de recherche; 2) Méthodologie; 3) Présentation succincte des résultats;
• Courte bibliographie (max. une page) appuyant la proposition
• Biographie succincte (5 lignes).

Veuillez envoyer votre proposition avant jeudi 22 janvier 2015 à Lorraine O’Donnell (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.). Veuillez mettre en « cc » Anne Robineau (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.) et Patrick Donovan (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.).

Évaluation des propositions

Les propositions seront évaluées par un comité scientifique composé de Lorraine O'Donnell (Université Concordia), Anne Robineau (ICRML), Patrick Donovan (Université Laval), Cheryl Gosselin (Université Bishop’s) et Paul Zanazanian (Université McGill). Les auteurs des propositions retenues seront avisés par courriel à la mi-février.

Langue de présentation

Les organisateurs du colloque seront heureux de vous aider à assurer la traduction de l’anglais au français de vos présentations, l'ACFAS étant un événement francophone.

Publications des actes du colloque 

Les organisateurs du colloque exploreront les possibilités de publication des actes du colloque si les auteurs des présentations expriment leur intérêt à cet égard.

À propos du Congrès de l'Acfas 

L’événement du RRCQEA et de l'ICRML est inscrit au programme du Congrès annuel de l’ACFAS. Les présentateurs devront s’inscrire et acquitter les droits d’entrée qui donnent accès à toutes les activités du Congrès. Veuillez consulter le site pour des renseignements.

Partenaires

Le RRCQEA est une initiative conjointe de l'Université Concordia et de l'ICRML. Le RRCQEA est soutenu par le département du Patrimoine canadien.