Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Des 400 ans de "présence française en Ontario" aux excuses pour le Règlement 17 : Commémoration, réconciliation et conflits narratifs en Ontario français

Rédigé par :: [jeudi 10 juin 2021 14:03] Denière mise à jour par Pascale Rioux :: [mardi 20 juillet 2021 14:06]
Average rating
Année : 2021 Auteur(s) et collaborateur(s) Bock, Michel; Thème Francophones
Francophones hors Québec
Ontario
Volume et numéro : , 61-2,3 Revue : , Recherches sociographiques Maison d'édition : , La francophonie canadienne Pages : , 515-556 DOI : https://doi.org/10.7202/1077922ar Résumé La commémoration du 400e anniversaire de la « présence française en Ontario », en 2015, et les excuses offertes aux Franco-Ontariens par le gouvernement provincial, l’année suivante, pour le Règlement 17 (qui avait sévèrement limité l’usage du français dans les écoles de la province entre 1912 et 1927) ont généré une activité discursive considérable dans l’espace public franco-ontarien. Cette activité a donné lieu à des « conflits narratifs » qui révèlent une compréhension différenciée de l’expérience collective des Franco-Ontariens, en même temps qu’ils traduisent des rapports parfois distincts au temps historique. L’analyse de ces conflits à la lumière de la rivalité entre le « pôle » commémoratif de la « construction nationale » et celui du « postcolonialisme » permet de jeter un regard inédit sur les tensions et les débats qui structurent les rapports qu’entretiennent les Franco-Ontariens non seulement avec eux-mêmes, mais aussi avec l’« autre » (majorité anglophone, minorités ethnoculturelles francophones et peuples autochtones).