Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

"L'enseignement universitaire canadien-français mis au service du Canada français " : l'université selon les hommes d'affaires canadiens-français de Montréal, 1949-1960

Rédigé par :: [mercredi 5 août 2020 14:41] Denière mise à jour par Pascale Rioux :: [mercredi 7 juillet 2021 14:44]
Average rating
Année : 2020 Auteur(s) et collaborateur(s) Colleret, Maxime; Thème Canada
Éducation
Francophones
Québec
Volume et numéro : , 28-2 Revue : , Bulletin d'histoire politique Pages : , 133-152 Résumé Cet article s’intéresse aux interventions de la Chambre de commerce du district de Montréal (CCDM), la principale association d’hommes d’affaires canadiens-français du Canada, lors des commissions Massey et Tremblay afin de faire ressortir ses attentes envers l’université. Nous montrons que la classe d’affaires canadienne-française de Montréal a une conception fondamentalement nationaliste de l’institution universitaire, considérée comme une des pièces maîtresses de l’épanouissement culturel des Canadiens français. En tant qu’organisation, la CCDM rejoint ainsi une lignée de penseurs – comme Errol Bouchette et Marie Victorin – , qui théorisent la fonction nationale des institutions universitaires du Canada français.