Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Perspectives ethnolinguistiques sur une population francophone du Nord-Est ontarien

Rédigé par :: [vendredi 29 mai 2020 14:36] Denière mise à jour par Pascale Rioux :: [mercredi 7 juillet 2021 14:38]
Average rating
Année : 2020 Auteur(s) et collaborateur(s) Boissonneault, Julie; Thème Diversité ethnique
Francophones
Ontario
Sociolinguistique
Volume et numéro : , Vol 13 Revue : , Cahiers Charlevoix Pages : , 249-321 Résumé Comme sujet de sa troisième étude dans nos Cahiers CharlevoixJulie Boissonneault a choisi d’explorer le fonds d’histoire orale, constitué par Gaétan Gervais et ses collaborateurs à l’été 1979, destiné à consigner les témoignages de pionniers franco-ontariens du Nord-Est établis entre Mattawa et Elliot Lake. Après un premier et nécessaire traitement des 230 entretiens pour assurer la sauvegarde des enregistrements de la collection, on a pu lancer l’opération de transcription. Pour ce premier essai, l’auteure a retenu 76 des 140 entretiens présentement accessibles. Elle les examine dans une perspective ethnolinguistique, qui conjugue la présentation ethnographique des discours tenus et la présentation des faits langagiers dans lesquels ils sont énoncés. La langue est ainsi mise de l’avant en tant que vecteur d’un « patrimoine culturel immatériel » : les mots de la langue commune et ceux des savoir-faire professionnels et artisanaux témoignent d’un groupe culturel donné, d’une époque précise et d’une région particulière, car les informateurs, témoins privilégiés de l’établissement de la région, y parlent de leur vécu. Cette analyse rend hommage au travail de notre regretté collègue en révélant toute la richesse d’un corpus qui sommeillait depuis quatre décennies ; la lecture de linguiste que pratique Julie Boissonneault laisse déjà entrevoir les réflexions futures que des ethnologues, des historiens, des sociologues ou des géographes voudront peut-être en tirer.