Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Entre lieux et mémoire : l’inscription de la francophonie canadienne dans la durée

Rédigé par :: [jeudi 23 juillet 2020 16:58] Denière mise à jour par Alexandre Comeau :: [jeudi 23 juillet 2020 17:03]
Average rating
Année : 2020 Auteur(s) et collaborateur(s)
  • ; Gilbert, Anne
  • (dir.)
  • ; Bock, Michel
  • (dir.)
  • ; Thériault, Joseph Yvon
  • (dir.) Thèmes de recherche Histoire et folklore
    Identité
    Revue : , Amérique française Ville : , Ottawa Maison d'édition : , Presses de l'Université d'Ottawa Pages : , 372 ISBN : 978-2-7603-0713-1 978-2-7603-1798-7 978-2-7603-1877-9 Résumé Dans Entre lieux et mémoire, Pierre Nora affirme que « la mémoire s'enracine dans le concret, l'espace, le geste, l'image et l'objet » (1984, xix). Entre lieux et mémoire adopte une perspective semblable et jette un regard sur les expériences concrètes, géographiquement situées, par lesquelles les francophones du Canada construisent leur identité à partir des réminiscences de leur passé. Ce questionnement est essentiel, car la géographie de la francophonie canadienne évolue rapidement, consolidée au Québec au cours notamment des dernières cinquante années, mais fragilisée dans les milieux les plus dynamiques de la francophonie hors Québec, là où les francophones se confrontent quotidiennement à l'Autre : anglophone, immigrant et allophone. Dans ces lieux consolidés et fluides se tissent les appartenances et les identités de ceux qui les occupent. Les auteurs abordent les lieux de mémoire du Canada français selon trois approches : l'histoire, la géographie et les arts. Tous mettent en évidence que la fondation d'un lieu de mémoire est un acte politique. Enfin, ils montrent qu'une étude des lieux de mémoire, par l'entremise des individus et des groupes qui les instituent, constitue un préalable à la compréhension de l'identité francophone canadienne, dans son unité comme dans sa diversité.