Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Trois historiens de la « transition ». Mutations identitaires et historiographie en Acadie, en Ontario français et au Manitoba français, 1970-2000

Rédigé par :: [lundi 27 août 2018 19:14] Denière mise à jour par Étudiant :: [lundi 27 août 2018 19:16]
Average rating
Click to subscribe
Année : 2018 Auteur(s) et collaborateur(s)
  • ; Frenette, Yves
  • Thèmes de recherche Acadie
    Francophones hors Québec
    Histoire et folklore
    Identité
    Identité culturelle
    Manitoba
    Ontario
    Volume et numéro : , 12 Revue : , Cahiers Charlevoix Ville : , Ottawa Maison d'édition : , Société Charlevoix Pages : , 55-88 Résumé Yves Frenette, qui en est à sa cinquième participation aux Cahiers Charlevoix, propose un regard comparatif de l’historiographie dans trois aires de la francophonie canadienne entre 1970 et 2000. Au cours de cette période de transition, les identités traditionnelles acadienne et canadienne-française déclinent progressivement au profit de nouvelles identités francophones provincialisées. Il s’attache à trois historiens qui sont aussi des intellectuels enracinés dans leur milieu : Léon Thériault au Nouveau-Brunswick, Gaétan Gervais en Ontario et Robert Painchaud au Manitoba. Les deux premiers se rejoignent dans leur quête d’autonomie pour les Acadiens et les Franco-Ontariens – autonomie politique pour Thériault, autonomie institutionnelle pour Gervais ; ils font ressortir des filiations qui, seules, garantissent un avenir établi sur des assises solides. Dans un contexte fort différent, surtout en raison de la situation très minoritaire des francophones de la Prairie, Painchaud étudie la thématique historique de l’immigration, prône l’ouverture à l’autre et appuie les nouvelles politiques fédérales et provinciales de multiculturalisme.