Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

L’infirmière psychiatrique, leader de l’équipe multidisciplinaire : Étude de cas, Hôpital Montfort, 1976-2002

Rédigé par :: [vendredi 24 août 2018 15:49] Denière mise à jour par Kaitie Babin :: [vendredi 21 août 2020 12:04]
Average rating
Année : 2018 Auteur(s) et collaborateur(s) Valentina Moya, Silvia Maria; Thème Francophones hors Québec
Ontario
Psychologie
Santé et mieux-être
Volume et numéro : , 9 Revue : , Minorités linguistiques et société Collection : , Santé mentale des jeunes des communautés de langue officielle en situation minoritaire (CLOSM) au Canada : l'état des lieux Ville : , Moncton Maison d'édition : , Institut canadien de recherche sur les minorités linguistiques Pages : , 246-267 Résumé Cet article a pour but de présenter l’espace relationnel de l’infirmière psychiatrique, dans un contexte de prestation de soins en français à Ottawa, pendant la période de désinstitutionnalisation psychiatrique. L’étude de cas d’une patiente francophone suivie pendant 26 ans à la clinique externe de l’Hôpital Montfort a été choisie comme échantillon. Durant son parcours de vie psychiatrique, 63 % des contacts de cette patiente ont été avec l’infirmière, 27 % avec les psychiatres, 5 % avec les ergothérapeutes, 4 % avec les travailleurs sociaux et 1 % avec les psychologues. Parmi les différentes tâches documentées par les infirmières, on retrouve six différents types d’intervention. Le dossier étudié révèle donc que l’infirmière occupe un espace relationnel plus important que les autres professionnels de l’équipe multidisciplinaire.