Rapport - Populations de langue officielle en situation minoritaire selon différentes méthodes de dénombrement

PCH FR couverture Page 001


Quand il s’agit d’étudier les populations de langue officielle en situation minoritaire, les chercheuses, les chercheurs ou les organismes œuvrant dans les milieux minoritaires se demandent souvent quelle variable linguistique utiliser. L’Institut canadien de recherche sur les minorités linguistiques a produit trois rapports qui avaient pour objectif de circonscrire la population francophone en situation minoritaire à partir des données sur les langues des recensements de 2001, 2006 et 2011 de Statistique Canada (Forgues et Landry, 2006; Forgues, Landry et Boudreau, 2009 et Guignard Noël, Forgues et Landry, 2014). Pour ce rapport-ci, les auteurs ont mis à jour ces analyses avec les données de 2016, tout en ajoutant les données pour les Québécoises et les Québécois d’expression anglaise afin d’obtenir un portrait plus global des effets des méthodes statistiques employées sur le dénombrement des populations de langue officielle en situation minoritaire au Canada. Nous avons aussi ajouté la définition inclusive de francophone (DIF) pour la province de l’Ontario, ainsi que la nouvelle méthode de calcul qu’utilisera le gouvernement canadien, à partir du recensement de 2021, afin de cibler les régions qui ont une « demande importante » des services dans la langue minoritaire. L’objectif est de contribuer à la réflexion sur les méthodes de définition statistique des populations de langue officielle en situation minoritaire employées dans les vastes enquêtes, ainsi que dans la planification des services gouvernementaux et par les organismes œuvrant en contextes minoritaires.