Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive
 

Le statut des pronoms personnels sujets en français acadien du nord-est du Nouveau-Brunswick

Written by Louis-Patrick St-Pierre :: [Thursday, 29 October 1998 15:11] Last updated by Azure René de Cotret :: [Tuesday, 02 February 2021 11:15]
Average rating
Year: 1998 Authors and Collaborators Beaulieu, Louise; Balcom, Patricia A.; Theme Acadia
Francophones
New Brunswick
Volume and number: , 20 Journal: , Linguistica Atlantica Pages : , 1-27 Abstract La présente étude porte sur les pronoms personnels sujets du français acadien parlé dans le nord-est du Nouveau-Brunswick. Elle met en contraste deux analyses possibles : soit que l'on considère ces pronoms comme des éléments morphologiques, c'est-à-dire des affixes verbaux attachés au verbe à un niveau présyntaxique ; soit qu'il s'agisse plutôt d'éléments générés sous leur propre nœud syntaxique qui sont ensuite attachés au verbe au niveau de la syntaxe. Il a été avancé que la présence d'une marque de nombre à la 3e personne a empêché les pronoms sujets du français standard et du français de Terre-Neuve d'être interprétés comme des affixes verbaux. Dans ces deux variétés, ces pronoms sont analysés comme des éléments syntaxiques indépendants. Bien que le français acadien du nord-est du Nouveau-Brunswick, tel celui de Terre-Neuve, ait la désinence postverbale -ont qui indique le pluriel à la 3e personne, les faits présentés dans cet article montrent que les pronoms sujets de cette variété sont des affixes marqueurs d'accord. Selon notre analyse, la cooccurrence de la marque d'accord postverbale -ont et du marqueur préverbal i, en français acadien du nord-est du Nouveau-Brunswick, représente un stade entre le marquage postverbal et le marquage préverbal de l'accord.