Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive
 

« Inégalités salariales et bilinguisme au Québec et au Nouveau-Brunswick, 1970 à 2000 »

Written by Louis-Patrick St-Pierre :: [Friday, 25 June 2010 11:05] Last updated by Josée Guignard Noel :: [Thursday, 25 June 2015 11:36]
Average rating
Click to subscribe
Year: 2010 Authors and Collaborators
  • ; Béland, Nicolas
  • ; Forgues, Éric
  • ; Beaudin, Maurice
  • Research Themes Acadia
    Bilingualism
    Economy
    Linguistic minorities
    New Brunswick
    Quebec
    Salary
    Volume and number: , 51 (2-3) Journal: , Recherches sociographiques Pages : , 75-101 Abstract Cette étude réalisée avec les données censitaires mesure le lien entre le salaire, l’origine francophone ou anglophone et le bilinguisme français anglais entre 1970 et 2000 au Québec, la seule province du Canada où les francophones forment la majorité de la population, et au Nouveau-Brunswick, la seule des neuf autres provinces de ce pays où, quoique minoritaires, ils constituent une part plus que substantielle des effectifs provinciaux. La population à l’étude est composée d’hommes natifs pleinement et normalement intégrés au marché du travail. Cette population a été désignée par les économistes et les sociologues des années 1930 à 1970 comme population type pour l’analyse des inégalités salariales entre les francophones et les anglophones du Canada. Nous constatons la présence presque ininterrompue de 1970 à 2000 d’un lien historique entre le salaire, l’origine francophone ou anglophone et le bilinguisme au Nouveau-Brunswick. Également visible dans nos données sur le Québec de 1970, ce lien historique disparaît graduellement de 1970 à 1995, et en 1995, pour la première fois, nous observons que les salariés bilingues sont mieux rémunérés que les salariés unilingues au Québec et également mieux rémunérés, qu’ils soient issus de la communauté francophone ou anglophone. Ce résultat sur le Québec de 1995 est presque reproduit tel quel par nos données censitaires sur les salaires de l’an 2000.