Centre de recherches pour le développement international (Ottawa)

Sante Canada logo

Plus de 80 présentations, affiches et kiosques ont été confirmés et près de 250 participants sont attendus pour le Deuxième Colloque scientifique sur la santé des communautés de langue officielle en situation minoritaire (CLOSM) de Santé Canada qui se tiendra à Ottawa les 27 et 28 février 2017.

Les présentateurs comprennent le commissaire aux services en français de l’Ontario, des chercheurs de 15 universités et collèges à l’échelle du pays, l’Institut canadien d’information sur la santé, l’Institut national de santé publique du Québec, le ministère du Patrimoine canadien, la Société Santé en français et plusieurs de ses réseaux à l’échelle du Canada, le Réseau communautaire de santé et de services sociaux, le Consortium national de formation en santé et Agrément Canada.

OBJECTIF

L’objectif du Colloque est de mobiliser la communauté de la recherche en santé des collectivités minoritaires francophones et anglophones, de développer des outils, des pratiques et de l’information pour améliorer la santé de ces collectivités et les services de santé dans les deux langues officielles au Canada. Le Colloque fournira aussi des orientations au gouvernement fédéral en ce qui a trait à son futur Plan sur les langues officielles.

Pour consulter l'ordre du jour, veuillez cliquer ici.

Pour consulter le programme détaillé, veuillez cliquer ici.

Pour consulter les présentations et les affiches, veuillez cliquer ici.


CONTEXTE

Santé Canada souhaite faire un suivi du premier colloque organisé en novembre 2009 en ce qui a trait à la santé des CLOSM du Canada.

En 2009, Santé Canada et son comité organisateur ont d’abord dressé un ordre du jour et ont invité des présentateurs spécifiques pour chacun des thèmes à l’ordre du jour. Le résultat a été l’organisation d’un évènement de deux jours avec 16 présentations, 21 affiches et 115 participants.

Pour 2017, nous avons partagé une première ébauche de l’ordre du jour du Colloque ainsi que ses objectifs avec une liste de chercheurs et intervenants sur la santé des CLOSM. Cela a eu comme résultat un plus grand nombre de présentateurs, de chercheurs et de présentations; l’utilisation de deux salles de présentation pour des panels en simultané; et un plus grand nombre de participants.

Les participants au premier Colloque ont souligné l’importance d’organiser un autre colloque à une date ultérieure et de continuer d’améliorer les possibilités de réseautage et les partenariats de recherche entre les communautés francophone et anglophone en situation minoritaire.

« L’état de santé des communautés de langue officielle en situation minoritaire est très important pour moi. Il est d’autant plus important qu’on adopte des meilleures pratiques dans ce domaine. Pour le faire, on doit se réunir, on doit pouvoir organiser de la recherche, mesurer les effets de nos interventions et optimiser ces meilleures pratiques pour que l’état de santé des francophones et des anglophones en situation minoritaire soit le mieux qu’il puisse être. »
Dr. Brian Conway (RésoSanté Colombie-Britannique), Colloque 2009

« La reconnaissance et l’appui de la recherche sur les communautés en situation minoritaire s’insèrent dans la partie VII de la Loi sur les langues officielles, qui vise à favoriser l’épanouissement et à appuyer le développement de ces communautés. »
Graham Fraser (Commissaire aux langues officielles), conférencier d’honneur 2009

PROCHAINES ÉTAPES

À la fin du colloque, les participants et présentateurs compléteront un formulaire d’évaluation du Colloque et identifieront des futures activités de recherche pour appuyer les communautés francophones et anglophones en situation minoritaire au Canada.

Santé Canada diffusera un rapport sommaire du Colloque en 2017 et produira un compte rendu annuel de ses activités de recherche pour appuyer les communautés de langue officielle en situation minoritaire.

SC