Axes de recherche

Les principaux axes de recherche de l’Institut canadien de recherche sur les minorités linguistiques


Comme l’indique sa mission, l’Institut canadien de recherche sur les minorités linguistiques (ICRML) vise à accroître les connaissances sur la situation des communautés de langue officielle en situation minoritaire (CLOSM) du Canada et à obtenir une meilleure compréhension des enjeux prioritaires qui les concernent. Il le fait en mettant l’accent sur la situation minoritaire de ces communautés. L’enjeu qui sous-tend l’ensemble des travaux de recherche de l’ICRML concerne le maintien, le développement, l’épanouissement ou la vitalité des CLOSM. Les axes et les thèmes de recherche de l’ICRML reflètent et balisent ses activités de recherche.

L’ICRML mène des travaux de recherche sur l’ensemble des CLOSM au pays, à savoir les communautés francophones en dehors du Québec et la communauté anglophone au Québec. Il aborde les questions relatives aux CLOSM dans les divers secteurs d’activités qui composent les CLOSM (santé, éducation, économie, arts et culture, médias, etc.) et concernant les divers groupes de la population (jeunes, aînés, femmes et immigrants). Il le fait en s’entourant d’un réseau de chercheurs associés qui contribuent à la réalisation des projets de l’Institut.

Les activités de recherche de l’ICRML portent sur 1) les populations vivant en situation minoritaire, 2) le développement des communautés, 3) la politique, l’influence et la gouvernance, 4) les droits linguistiques, la reconnaissance des CLOSM et la légitimité de leurs demandes et 5) la mémoire, l’identité et la diversité.   

1) Les populations vivant en situation minoritaire

Cet axe porte sur la situation démolinguistique, sociolinguistique et géographique de la population. L’étude des phénomènes suivants s’inscrit dans cet axe :

•    dynamiques spatiales des populations, migration, immigration;
•    natalité, vieillissement de la population;
•    transmission des langues, vitalité des langues;
•    composition linguistique et caractéristiques sociolinguistiques de la population;
•    pratiques et représentations linguistiques;
    
 
2) Développement des communautés

Cet axe porte sur la vie des individus et des communautés de langue officielle en situation minoritaire. Il vise à mieux comprendre comment les acteurs communautaires assurent le développement de leur communauté, et ce dans ses différents secteurs et pour les différents groupes de la population.  Voici quelques thèmes faisant l’objet d’études dans cet axe :

•    soutien de l’État et des gouvernements;
•    prise en charge du développement, organisation et planification des activités communautaires;
•    projets de développement économique et communautaire;
•    complétude institutionnelle et vitalité des institutions et des organismes;
•    langue des services, accès aux services.

3) Politique, influence et gouvernance

Cet axe porte sur l’organisation politique de la communauté, sur les rapports de pouvoir internes et externes, sur l’influence politique exercée par les acteurs, sur l’influence du contexte politique fédéral, provincial/territorial ou municipal et sur la participation des groupes minoritaires à la vie politique. Voici quelques thèmes pour cet axe :  

•    contexte politique, régimes linguistiques;
•    gouverne des institutions et gouvernance communautaire;
•    participation à la vie politique;
•    actions et mobilisations politiques;
•    politiques et aménagement linguistiques;
•    représentations politiques.

4) Droits linguistiques, reconnaissance et légitimité

Cet axe porte sur le statut des CLOSM du point de vue des droits linguistiques et de leurs applications, ainsi que du point de vue de la légitimité des demandes et des revendications des groupes et des acteurs des CLOSM. Voici les thèmes faisant l’objet d’études dans cet axe :

•    contextes juridiques aux niveaux fédéral, provincial/territorial et municipal;
•    décisions des tribunaux et leurs impacts sur les communautés,
•    application du droit;
•    recours aux tribunaux;
•    statut juridique des CLOSM.
    
5) Mémoire, identité et diversité

Cet axe porte sur les phénomènes identitaires des CLOSM en tenant compte de la mémoire et de leur diversité croissante. Parmi ces phénomènes, nous retrouvons :

•    la construction identitaire;
•    les expressions identitaires et linguistiques;
•    la langue et identité;
•    la diversité ethnoculturelle;
•    le rapport à l’autre, le multiculturalisme et l’interculturalisme;
•    la mémoire, le patrimoine matériel et immatériel.

Lien vers les anciens axes de recherche, utilisés jusqu'au 31 mars 2016