Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Choisir un cégep anglophone au Québec : l'expérience de jeunes francophones

Rédigé par :: [mardi 16 juin 2020 09:12] Denière mise à jour par Pascale Rioux :: [jeudi 8 juillet 2021 09:15]
Average rating
Année : 2020 Auteur(s) et collaborateur(s) Vieux-Fort, Karine; Pilote, Annie; Magnan, Marie-Odile; Thème Anglophones
Anglophones au Québec
Éducation
Québec
Volume et numéro : , 48-1 Revue : , Éducation et francophonie Maison d'édition : , La francophonie : un objet à redéfinir Pages : , 122-143 Résumé Dans un contexte où le français et l’anglais n’ont pas le même poids mondialement et localement, et que des politiques linguistiques régulent les parcours scolaires au Québec (loi 101), notre article vise à identifier les raisons de poursuivre des études collégiales en anglais pour des Québécois francophones. En adoptant une approche qualitative, nous avons mené 37 entrevues pour comprendre le sens que donnent les francophones à leur choix du cégep anglophone. Nos résultats montrent, au travers d’une typologie inspirée des logiques d’action de Dubet (1994, 2017), que trois types de choix émergent de nos données. Le choix stratégique met de l’avant un calcul des coûts et des bénéfices de réaliser des études collégiales en anglais. Le choix de développement personnel, qui domine au sein de notre corpus, montre que le choix du cégep anglophone s’ancre dans des considérations d’accomplissement personnel liées au souhait d’apprendre des langues, de relever un défi et de s’ouvrir à d’autres cultures. Le choix par défaut montre que le choix du cégep anglophone se fait, en premier lieu, pour des raisons extérieures à la langue anglaise. Nos résultats révèlent que le choix du cégep anglophone ne peut pas se réduire uniquement à un choix stratégique calculé en fonction de la valeur marchande des langues.