Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

La dimension spatiale de la construction identitaire chez les jeunes francophones du Nouveau-Brunswick : du rapport à soi, aux communautés et aux institutions

Rédigé par :: [mercredi 23 août 2017 13:05] Denière mise à jour par Kaitie Babin :: [vendredi 21 août 2020 12:04]
Average rating
Année : 2017 Auteur(s) et collaborateur(s) Blais, René; de Champlain, Yves; Nolin, Danielle; Thème Communautés de langue officielle
Francophones hors Québec
Identité
Identité culturelle
Institutions
Nouveau-Brunswick
Volume et numéro : , 8 Revue : , Minorités linguistiques et société Ville : , Moncton Maison d'édition : , Institut canadien de recherche sur les minorités linguistiques Pages : , 40-58 Résumé La construction identitaire comporte une dimension spatiale importante. Cette étude fait ressortir les lieux signifiants d’adolescents néo-brunswickois et cherche à comprendre comment se construit leur identité de lieu. En utilisant une méthode originale, le parcours commenté en relation avec les histoires de vie, nous avons dégagé quatre continuums qui permettent de rendre compte des types de rapports identitaires que construisent les adolescents relativement au territoire : de l’individuel au collectif, du passé à l’avenir, de la nature au construit et de l’utilitaire à l’existentiel. Ces axes permettent mettre en rapport les composantes généralement reconnues de la construction identitaire à ses fondements territoriaux.