Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Une analyse comparative des politiques linguistiques de deux radios communautaires francophones du Nouveau-Brunswick

Rédigé par :: [mardi 16 décembre 2003 08:26] Denière mise à jour par Kaitie Babin :: [vendredi 21 août 2020 11:58]
Average rating
Année : 2003 Auteur(s) et collaborateur(s) Guitard, Stéphane; Thème Francophones
Médias - Communications
Nouveau-Brunswick
Politique linguistique
Ville : , Moncton Maison d'édition : , Université de Moncton Résumé
Depuis les années soixante, les différentes communautés francophones canadiennes ont connu des transformations sur les plans social, politique et économique. Au Nouveau-Brunswick, les francophones se sont progressivement dotés de structures permettant de revitaliser ou de solidifier, selon les cas, le caractère francophone des différentes régions. L'une de ces structures, celle des radios communautaires, semble s'attribuer un rôle de promoteur de la langue française, même si elle prend quelque distance à l'égard des préceptes classiques du "bon usage". Cette thèse, qui s'insère dans la foulée du projet Prise de Parole, vise à montrer comment les politiques linguistiques de deux radios communautaires francophones du Nouveau-Brunswick s'adaptent à la réalité linguistique des régions qu'elles desservent et agissent sur cette réalité. Elle vise également à savoir comment ces stations considèrent leurs rôles de promoteurs de langue française auprès de deux communautés francophones qui vivent des expériences langagières distinctes; l'une étant située dans le Nord-Est, région plutôt monolingue, l'autre dans le Sud-Est, région bilingue. (Abstract shortened by UMI.)