Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Du concept de minorité à la pensée de l'exiguïté : pour une autre compréhension des phénomènes linguistiques

Rédigé par :: [mardi 15 décembre 2009 16:35] Denière mise à jour par Azure René de Cotret :: [lundi 30 novembre 2020 17:14]
Average rating
Année : 2009 Auteur(s) et collaborateur(s) Ali-Khodja, Mourad; Boudreau, Annette; Thème Acadie
Francophones hors Québec
Minorités linguistiques
Volume et numéro : , 129 Revue : , Langage et société Résumé
Le concept de « minorité » ayant fait l’objet de nombreuses analyses, Mourad Ali-Khodja et Annette Boudreau en cernent tout d’abord l’importance et en rappellent la pertinence tout en soulignant les dimensions politiques, éthiques et épistémologiques qu’il revêt aujourd’hui eu égard aux effets combinés de la globalisation économique et de la mondialisation culturelle. S’appuyant ensuite sur le concept d’exiguïté, proposé et appliqué au champ littéraire par François Paré (Paré 1992), mais, à ce jour, peu connu à l’extérieur du Canada, ils montrent tout l’intérêt que sa transposition offre aux sciences humaines et sociales (Ali-Khodja 2003), et en particulier aux phénomènes linguistiques en milieu minoritaire. Du bref examen qu’ils font des conceptions qui ont prévalu dans la définition de La langue française et dans la « Francophonie », ils mettent en évidence à la fois ce que ces dernières ont signifié de refus de la diversité linguistique et culturelle et illustrent leurs conséquences quant aux dimensions politiques, éthiques et épistémologiques qui sous-tendent les phénomènes linguistiques en milieu minoritaire. En conclusion, ils proposent quelques éléments susceptibles de penser autrement la langue et la linguistique.