Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

« La scène artistique anglo-québécoise : institutionnalisation, mutations et représentations ».

Rédigé par :: [dimanche 13 avril 2014 15:29] Denière mise à jour par Azure René de Cotret :: [mardi 2 mai 2017 10:58]
Average rating
Année : 2014 Auteur(s) et collaborateur(s)
  • ; Robineau, Anne
  • Thèmes de recherche Anglophones au Québec
    Arts - Culture - Patrimoine - Musique
    Volume et numéro : , 55 (3) Revue : , Recherches sociographiques Pages : , 559-581 Résumé
    Cet article interroge le lien entre la plus grande reconnaissance attribuée à une partie de la scène musicale anglo-québécoise et le développement d’institutions et d’organismes artistiques et culturels anglophones au Québec. Certaines représentations sociales quant au mythe des deux solitudes tendent à se reproduire dans le monde des arts, mais à se transformer aussi dans le cas de coproductions franco et anglo-québécoises qui attirent un public nouveau, encore mal circonscrit, un public bilingue et principalement montréalais. Nous abordons ce sujet en traitant de l’identité anglo-québécoise et de son rapport à la culture, en décrivant plusieurs aspects de l’institutionnalisation et de la professionnalisation des artistes anglophones du Québec depuis les années 1960, puis en tentant d’identifier les mutations récentes de la scène musicale anglo-montréalaise en abordant la question de la relève et de la diversité culturelle.