Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

La dimension linguistique dans les cadres conceptuels sur l’économie culturelle et « créative » : le cas des professionnels des arts et de la culture d’expression anglaise au Québec

Rédigé par :: [mardi 20 septembre 2016 10:02] Denière mise à jour par Marc Leger :: [vendredi 6 octobre 2017 10:00]
Average rating
Click to subscribe
Année : 2016 Auteur(s) et collaborateur(s)
  • ; Robineau, Anne
  • Thèmes de recherche Anglophones au Québec
    Arts - Culture - Patrimoine - Musique
    Linguistique
    Statistiques culturelles
    Résumé Résumé : Le but de cette recherche est d’explorer la portée et les limites de cadres conceptuels proposant une mesure quantitative de l’économie culturelle et créative appliquée à des groupes linguistiques restreints. Les cadres conceptuels à l’étude sont notamment : 1) celui de Statistique Canada (Waltman Daschko, 2011), 2) celui de l’Observatoire de la culture et des communications du Québec (2007) et 3) celui de l’UNESCO (Cliche, 2014). En comparant ces différents cadres conceptuels, il s’agit de poser un regard critique sur les théories et les méthodes qui conduisent à la production de données sur la culture dans un contexte de concurrence ou de coexistence des langues. Pour examiner la portée et les limites de ces cadres, nous utiliserons les données relatives aux professionnels des arts et de la culture d’expression anglaise au Québec.

    Cette recherche permettra d’élaborer un modèle conceptuel plus pertinent pour les statistiques culturelles concernant les minorités linguistiques en examinant la portée et les limites des modèles actuels ou d’adapter un des modèles à la réalité des minorités linguistiques. Une étude de cas sera réalisée sur les professionnels des arts et de la culture d’expression anglaise du Québec faisant état de leur situation dans cette « nouvelle économie culturelle et créative ». Elle se penchera sur les fondements théoriques de l’économie culturelle et créative à la lumière des travaux les plus récents dans différents champs disciplinaires (sociologie, communication, géographie, économie).

    Les enjeux linguistiques font partie intégrante de la vie culturelle et politique du Québec qui depuis longtemps voit, dans les expressions artistiques, un vecteur de son identité collective marquée par l’affirmation du fait français. Par ailleurs, ces enjeux sont partagés par les francophones hors Québec et par un ensemble de communautés qui sont dans une situation minoritaire sur le plan linguistique. C’est pourquoi l’importance de cette recherche dépasse le cas étudié dans ce projet. Les résultats pourront servir à étudier le cas d’autres minorités linguistiques au Canada et ailleurs. De plus, la possibilité de trouver une façon d’intégrer la dimension linguistique au sein des appareils conceptuels nationaux qui conduisent à la classification de données sur la culture pourra générer de meilleures stratégies pour toute action publique en faveur de la promotion et de la protection de la diversité linguistique.

    « Cette recherche a été financée par le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada. »

    logo CRSH
    Categories Projets en cours