Chevalier, Gisèle

Professeure Université de Moncton, Faculté des arts et des sciences sociales, Département d'études françaises , secteur linguistique
Ville : , Moncton Nouveau-Brunswick Canada Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Téléphone : 1.506.858.4054 Thème Acadie
Linguistique
Publications sur les minorités linguistiques

, (2001 ), La minorité suécophone de Finlande et Les minorités linguistiques en Europe: l'exemple des îles d'Aland, Actes du 24e Congrès annuel de l’Association linguistique des provinces de l’Atlantique, Moncton, Université de Moncton.

, (2000 ), Description lexicographique de l'emprunt well dans une variété de français parlé du sud-est du Nouveau-Brunswick, dans D. Latin & C. Poirier (dir.), Contacts de Langues et Identités Culturelles. Perspectives lexicographiques. Actes des quatrièmes Journées scientifiques du réseau «Etude du français en francophonie», Québec, Presses de l'Université Laval, 85-97.

, (2000 ), S'exclamer en chiac : du français ou de l'anglais?, dans J. Morency (dir.), Expériences interculturelles au sein des communautés francophones d'Amérique du Nord, Québec, Éditions Nota bene, 265-284.
Chevalier, Gisèle (Accepté). « Description du verbe aller en français acadien du Nouveau-Brunswick intégré à INTEX», Lexicometrica, numéro spécial, (Co-signé avec Aline Chapados, Sylvia Kasparian).

Chevalier, Gisèle, "À propose de moi : de la syntaxe à l'interaction", dans La compatibilité des opérations sémantiques. Mélanges présentés à Jean-Marcel Léard. Sous la direction de Pierre Larrivée. Bibliothèque de l’Information Grammaticale. Paris : Peeters, pp.45-66.

Chevalier, Gisèle, Boudreau, A. et Dubois, L. (dir.) (1997). « Les Acadiens et leurs langues : quand le français est minoritaire », Moncton, Éditions de l'Acadie / Centre de recherche en Linguistique Appliquée.

Chevalier, Gisèle (1998). « Nature de l'alternance entre la complétive [SN que P] et la relative complément de point de vue [SN selon REL] », dans Atti del XXIe Congresso internazionale di Linguistica e Filologie Romanza, sous la direction de N. LaFaucci (réd.). Palerme, sept.1995. Vol 3 : Syntaxe. NiemeyerVerlag, pp. 18-23.

Chavalier, Gisèle, (2000). L'emprunt dans les variétés de français langue maternelle : Perspectives lexicographiques, sous la direction de Claude Poirier et al. Québec : Presses de l'Université Laval.

Balcom, P., Beaulieu, L., et Chevalier G. (2001). "La minorité suécophone de Finlande" et "Les minorités linguistiques en Europe: l'exemple des îles d'Aland", Actes du 24e Congrès annuel de l’Association linguistique des provinces de l’Atlantique, Université de Moncton.

Chevalier, Gisèle (2001). « Collective Intentionality in Finance », Cahiers d'épistémologie, N1 2001-06, 279e numéro, pp. 1-40. Groupe de Recherche en Épistémologie Comparée, sous la direction de Robert Nadeau (UQAM). (En collaboration avec Richard Hudson).

Chevalier, Gisèle (2001). « The use of intentional language in scientific articles in finance », Journal of Economic Methodology, vol 8, NE2, pp.203-228. (En collaboration avec Richard Hudson).

Chevalier, Gisèle (2002). «La concurrence entre les marqueurs ‘well’ et ‘ben’ dans une variété métissée du français acadien», Cahier de sociolinguistique de Rennes, n°7, pp.65-81.

Chevalier, Gisèle (2002). « Comment ‘comme’ fonctionne d'une génération à l'autre», Revue Québécoise de Linguistique, Accepté en nov. 2001, vol 30, n°2, pp.13-40.

Chevalier, Gisèle (2002). « ‘Comme’ : tic ou marqueur d’oralité? », Port-Acadie, vol 3, été , pp.65-87. (En collaboration avec Isabelle Cossette).

Chevalier, Gisèle (2002). « ‘Comme like’ » : un cas inusité en acadien du sud-est du Nouveau-Brunswick», Port-Acadie, vol 3, été , pp.89-101. (En collaboration avec Evelyne Arsenault).