Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive
 

« Facteurs reliés au positionnement envers la langue de scolarisation en milieu minoritaire francophone : le cas des ayants droit de la Nouvelle-Écosse »

Written by Louis-Patrick St-Pierre :: [Thursday, 09 November 2006 13:55] Last updated by Josée Guignard Noel :: [Monday, 23 November 2015 12:24]
Average rating
Click to subscribe
Year: 2006 Authors and Collaborators
  • ; Deveau, Kenneth
  • ; Landry, Rodrigue
  • ; Allard, Réal
  • Research Themes Acadia
    Ayant droit
    Education
    Francophones
    Identity
    Integration
    School Setting
    Linguistic minorities
    Nova Scotia
    Volume and number: , 32 (2) Journal: , Revue des sciences de l'éducation Pages : , 417-437 Abstract Sont ici présentés les résultats d’une recherche réalisée auprès de 550 ayants droit des régions acadiennes de la Nouvelle-Écosse sur la question du positionnement à l’égard de la langue de scolarisation des enfants. Les résultats indiquent que, dans ce milieu linguistique minoritaire, l’appui à la scolarisation dans des écoles de langue française est associé positivement au développement d’un bilinguisme de type additif. Plus spécifiquement, il est associé au désir d’intégrer la communauté de langue française et à l’identité ethnolinguistique francophone. À leur tour, le désir d’intégration et l’identité francophone sont reliés à la force du vécu ethnolangagier francophone. En outre, la préférence pour la scolarisation en français est associée positivement au degré de scolarisation des ayants droit.

    Summary This article presents the results of a study of 550 students “having rights” in the Acadian regions of Nova Scotia regarding the question of status of students’ language of schooling. The results show that, within this minority language context, support for schooling in French language schools is positively associated with the development of additive type bilingualism. More specifically, this is associated with a desire to integrate into the francophone community and its ethnolinguistic identity. The authors note that the desire to integrate and the francophone identification are related to the strength of the ethnolinguistic francophone experience. A preference for schooling in French is positively associated with the level of schooling of those students “having rights”.