Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive
 

« La signature frontalière de l'identité franco-ontarienne »

Written by Louis-Patrick St-Pierre :: [Saturday, 21 July 2012 15:55] Last updated by Louis-Patrick St-Pierre :: [Tuesday, 21 July 2015 15:56]
Average rating
Click to subscribe
Year: 2012 Authors and Collaborators
  • ; Gilbert, Anne
  • Research Themes Francophones
    Identity
    Ontario
    Volume and number: , 34 Journal: , Francophonies d'Amérique Pages : , 137-154 Abstract
    Dans la région de la capitale nationale du Canada, les Québécois et les Franco-Ontariens sont non seulement voisins, mais ils partagent aussi un riche historique de liens et d'échanges. Cependant, cette frontière qui les rapproche aurait à la fois le pouvoir de les éloigner, les occasions étant nombreuses de constater que les uns et les autres ne parlent pas tout à fait la même langue et ne s'abreuvent pas à la même culture. C'est la thèse que l'auteure propose, en s'appuyant sur le témoignage d'une trentaine de Franco-Ontariens de la région sur leur vie quotidienne, à cheval sur la frontière. La première partie du texte porte sur ce que ressentent les Franco-Ontariens lorsqu'ils traversent à Gatineau. Le fait d'y côtoyer les Québécois sur leur territoire offre, chez nos interlocuteurs, de nombreuses occasions de s'identifier comme Franco-Ontariens et de consolider leur fierté. La seconde partie du texte décrit les sentiments que suscite, au contraire, la présence de Québécois dans les institutions francophones et bilingues d'Ottawa. Elle fait état de l'exclusion que ressentent les Franco-Ontariens lorsque les Québécois s'amènent sur leur propre terrain, révélant un côté moins lumineux de l'effet de frontière sur l'identité franco-ontarienne. Citations à l'appui, Anne Gilbert montre que, dans les deux cas, le discours identitaire franco-ontarien puise dans cette dernière des arguments agrégatifs fort convaincants.