Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive
 

L'engagement occitaniste aujourd'hui

Written by Azure René de Cotret :: [Thursday, 18 January 2018 10:40] Last updated by Azure René de Cotret :: [Friday, 14 September 2018 11:17]
Average rating
Click to subscribe
Year: 2018 Authors and Collaborators
  • ; Becvort, Jean-Paul
  • ; Forgues, Éric
  • ; St-Onge, Sylvain
  • Research Themes Belonging
    Linguistic minorities
    Linguistic Landscape
    City: , Moncton Publishing Company: , Canadian Institute for Research on Linguistic Minorities Pages : , 73 Abstract In French only

    L’Institut d’études occitanes de Toulouse (IEO 31) et l’Institut canadien de recherche sur les minorités linguistiques collaborent de façon intermittente depuis 2008. En 2015, IEO 31 a approché l’Institut canadien de recherche sur les minorités linguistiques (ICRML) pour établir une relation de collaboration pour mener une étude sur l’engagement occitaniste. L’ICRML se spécialise dans l’étude des communautés de langue officielle en situation minoritaire au Canada. Certes la situation des langues minoritaires au Canada est nettement différente de celle des langues régionales en France. Les contextes politique, juridique et culturel en matière linguistique diffèrent grandement entre les deux pays, au point qu’il serait mal avisé d’utiliser une grille d’analyse adoptée au Canada pour l’étude du fait minoritaire en France. Pour donner un exemple, l’emploi du terme « communauté » (francophone ou de langue officielle en situation minoritaire par exemple) est couramment utilisé au Canada, sans avoir la connotation qu’il a en France.

    C’est en demeurant sensible à ces différences contextuelles que nous avons abordé le cas de l’engagement occitaniste en France. Il nous a semblé pertinent de mener une étude sur ce phénomène, car même s’il n’y a qu’une seule langue officielle en France, nous pouvons observer des pratiques d’engagement social de la part d’individus qui œuvrent pour promouvoir, voire défendre l’usage de la langue et de la culture occitanes. L’étude qui suit vise à décrire les formes que peut prendre cet engagement. Elle est le fruit d’un travail d’équipe dirigé par Jean-Paul Becvort de l’Institut d’études occitanes (IEO 31). Éric Forgues a contribué comme chercheur. Sylvain Saint-Onge et Joannie LeBlanc de l’ICRML ont agi comme assistants de recherche dans l’administration du sondage, et Alexandre Perrot, étudiant à Sciences Po Toulouse, a contribué à la conduite et à l’analyse des entretiens dans le cadre d’un stage mené à l’IEO 31.

    Les résultats de l’analyse ont été présentés dans le cadre de deux colloques organisés dans le cadre du Festival Occitania en 2015 et en 2016 . Nous souhaitons que cette étude alimente la réflexion collective sur l’avenir de la langue occitane et de ses diverses variétés, ainsi que de la culture occitane.
    Research report_in French only_PDF